Chapitre 13

6.8K 195 231
                                    





Après que Farès est embrassé sa mère et avoir serré la main de son père il s'assied sur le fauteuil à l'autre bout de la table basse , en face de moi .
Le voir serré la main de son père me semble étrange mais je n'y prête pas attention .

-Sa mère : T'était où toi hmar ?

- Farès : J'étais avec Nassim yemma

-Sa mère : Et pourquoi tu reste pas  avec ta femme hein ? Tu l'a laisser toute seule

- Farès : Sebon Yemma c'est une grande fille elle peut rester seule quelque heures , en me regardant dans les yeux

Je détourne les yeux et sert un verre de thé a Farès même si en temps normal je l'aurai pas fait . Il me dit merci par un hochement de tête et nous continuons de parler pendant longtemps . J'ai remarqué que son père lui lance des regards noir . Ils se sont sûrement disputé , je ne sais pas . Nous continuons de parler jusqu'au que sa mère dit:

- Sa mère : Alors c'est pour quand les enfants ?

Je m'étouffe avec mon thé que j'étais en train d'avaler . Je tape sur ma poitrine pour faire passer et regarde Farès qui souriez en me regardant .

- Farès : Pas encore Yemma on est encore jeune on veut profiter un peu

- Sa mère : Sa fait déjà 1 mois , rappelle toi ton père Allah y rahmo il décrivez toujours comment serait tes enfants plus tard .

Je fronce les sourcils d'incompréhension. Comment ça « Allah y rahmo » ? Son père est décédé ? Mais alors qui est l'homme assied sur mon canapé . Vu son visage qui ressemble vachement à Farès c'est sûrement son oncle . Personne n'a juger de me le dire . Quand sa mère a dit sa phrase , Farès s'est raidis d'un coup . J'ai l'impression qu'il n'aime pas trop parler de son père.

-Farès : Maman arrête , dit- il d'une voix sec

Je vois sa mère souffler et boire son verre de thé . Malgré ce moment de malaises nous continuons de parler pendant une vingtaine de minute jusqu'à qu'ils décident enfin de partir . Je me lève pour les raccompagner mais sa mère m'en empêche en disant qu'ils savent où est la sortit . Je leur dis au revoir et son « oncle » me dit au revoir d'un hochement de tête . Ils n'a pas parlé depuis qu'il est arrivé . Les seuls mots qui l'a dit sont « ouai » « d'accord » .

Quand j'entends la porte se refermer je regarde Farès qui est toujours installé sur le fauteuil devant moi . Lui aussi lève les yeux pour me regarder mais à peine son regard sur moi je baisse la tête .

J'ai besoin de lui dire désolé , désolé pour son père . Même si il me  vivre l'enfer depuis maintenant 1 mois , personne mérite perdre un de ses proches , mais c'est la vie .

- Moi : Désolé , toujours les yeux baissé

- Farès :Pourquoi ?

-Moi : Pour ton père ...j'étais pas au courant ... , en levant les yeux pour le regarder

Ils ne dit rien , alors je me lève , met les verres de thé vide sur le plateau et me dirige vers le levier pour faire la vaisselle . Mais à peine est-je poser le plateau j'entend des bruit de pas se rapprocher de moi .

-Farès : On peut parler ?

J'arrête ce que j'étais en train de faire et regarde le vide devant moi . Il ne croit quand même pas que je vais lui parler après tout ce qu'il m'a fait . Je lui est peut être dit désolé pour son père mais il ne doit pas croire que nous pouvons parler normalement .

Ces conneries m'ont fait vivre l'enfer - Nesrine Where stories live. Discover now