Chapitre 19

7.9K 197 361
                                    


P.D.V Farès

Mon corps me brûle , à la seconde où j'ai vu ce putain de tatouage sur son cou , la haine a littéralement surgit en une seconde .Ma respiration ne fait que s'accentuer . J'étais en colère , très en colère

Cette homme , le petit toutou de mon pire ennemi est chez moi , CHEZ MOI , dans ma putain de maison où je loge et où loge aussi Nesrine . Je me retient de ne pas lui sauter dessus , je me retient fortement .

Lui garde un air calme , il n'est pas venue ici pour boire un café c'est certain mais je pense plutôt pour me menacer ou me mettre en garde .

-Moi : Qu'est ce que tu veux ?

-L'homme : J'ai un message de la part du chef

-Moi : Tu peut dire à ton « chef » que je n'en ai rien à foutre , les téléphones existent alors si tu sors pas de chez moi dans les 10 secondes qui suivent , tu sortiras d'ici avec un putain de balle dans le corps

-L'homme : Le chef ne trouvait  pas sa  drôle sinon , en souriant légèrement

Retenez moi , Retenez moi parce que je vais pas tenir

-Moi : Ravale tout de suite ton sourire parce que là je me retient de pas t'en foutre une !

-L'homme : Je ne vais pas aller par 4 chemins . Le chef sait que tu a une femme

Mon corps fait un bon dans ma cage thoracique . Merde ! MERDE PUTAIN ! Ils m'ont sûrement mis sous surveillance et ont découvert que j'avais une femme . Fait chier ! Et maintenant ils sont sûrement en train de la traquer et ça, je ne peut pas l'accepter !

Voilà pourquoi je ne voulais strictement pas me marier . Tout simplement parce que je l'a mettrais en danger même si j'ai envie de la tabasser avec son visage de bébé et ces yeux de biche . Je me souviens d'hier , elle au dessous de moi et ce que j'ai retenue sont ces yeux et son parfum . Son putain de parfum que je ne me lasserai sûrement jamais . Son parfum m'apaise , c'est con ce que je dit , on dirait que un putain d'américain en manque mais c'est la vérité !

-l'homme : Et il sait maintenant où tu habite 

-Moi : Et qu'est ce que sa signifie ? , en lui lançant un regard noir

-l'homme : Ça veut tout simplement dire que si tu ne lui rend pas les 20 kilos de cocaïne du mois dernier ce n'est pas toi à qui ont s'en prendra mais elle

-Moi : Combien de fois je devrai lui dire que ce n'est pas MOI qui lui est volé sa putain de cargaison

-L'homme : Si sa ne se fait pas dans la semaine elle en subiras les conséquences

Et ils sort sans me lancer un seul regards . Je ne peut pas m'empêcher de lâcher un rire nerveux . Quoi ? Il croit sérieusement me faire peur ? Croyez moi que je vais lui faire sa fête . Moi , on me menace ?! Laisser moi rire . Il ne me connaît pas , non , pas encore mais sa ne vas pas tarder .

- ? : Qui c'était ?

Je me retourne et vois Nesrine en bas des escaliers . Elle est belle , très belle . Ces cheveux lâchée qui lui vont jusqu'au milieu du dos , ses yeux , son parfum , son putain de parfum . J'essaye de reprendre mes esprits et de lui répondre simplement :

-Moi : Personne

Je passe à côté d'elle et monte rejoindre ma chambre . Il me fallait une cigarette , où peut être deux ou trois . Une fois avoir fermer la porte je coince une cigarette entre mes lèvres avant d'aspirer la nicotine . Ça fait rien merde!
Il fallait que j'appelle Nassim , tout de suite !

Ces conneries m'ont fait vivre l'enfer - Nesrine Where stories live. Discover now