Chapitre 47

6.8K 197 158
                                    




P.D.V Nesrine



J'avais peur

Je dirais même terrorisé

Je sentais pas mes jambes, mes bras ,j'avais des frissons de partout

Comment j'en suis arrivé la ?

J'avais froids, j'étais a doigts de la crise d'angoisse

Dans cette caves sales , puante avec Seyana blottit contre moi

Je n'avais aucune nouvelle des garçons depuis des heures

J'avais peur pour Houssam

J'avais peur pour moi

J'avais peur Seyana

Mais j'avais peur particulièrement pour Farès














Quelques heures plus tôt après que Sofiane soit partit





-Nassim : Passe moi son tiramisu

-Moi : Non ! Il a dit de pas touché !

-Nassim : Mais il est partit !

-Moi: C'est pas une raison , prends le mien si tu veux

-Nassim : En faite j'en veux pas

Je hausse un sourcils en le regardant et je dit :

-Moi : En faite c'est juste pour le faire chier c'est sa ?

-Nassim : Peut-être

Je lève les yeux au ciel , et prends le tiramisu de Sofiane pour le mettre dans le frigo

-Nassim : Dit je veux juste demandé pour être sûr

Je me tourne vers lui et me rassois sur ma chaise pour l'écouté

-Nassim: Farès...il t'a déjà retouché après ce qui sait passé avec Kais ?

Je souris face a sa question

-Nassim : Pourquoi tu souris ?

-Moi : Pour rien , c'est juste que Sofiane m'a demandé sa aussi tout à l'heure

-Nassim : C'est normal , t'sais avec Sofiane et Moha on te considère comme notre petite a reuss a protéger

Je baisse la tête en souriant . Je remercierais jamais les garçons de prendre autant soin de moi . Ils sont prêt a s'en prendre a Farès juste pour moi , surtout Nassim .

-Moi : Non il m'a plus jamais retouché , au contraire il est devenue ...

-Nassim : Plus calme

-Moi : Oui

-Nassim : Au fond Farès sa a toujours été quelqu'un de très calme même si parfois il est nerveux

-Moi : C'est juste qu'il n'a toujours pas fait le deuil de son père

Ça me rappelait le moment ou on était a la salle de boxe ,que lui et moi . C'était la première fois qu'il s'était ouvert à moi .

C'était la première fois que je l'avais aussi faible et brisé

Face a ma réponse , Nassim fronce les sourcils et me demande :

Ces conneries m'ont fait vivre l'enfer - Nesrine Where stories live. Discover now