Chapitre 53

8.2K 209 746
                                    




Je me réveille en sursaut quand j'entends le carreaux de la vitre de la voiture toquer . Je tourne ma tête et je vois que c'est Farès qui toque et vu son expression sur le visage , il ne comprend absolument pas ce que je fout là .

Après l'altercation avec Kaïs , j'étais revenue à l'endroit où l'anniversaire de Yacine se passait et je suis rester dans la voiture . Je voulais être sûr que Kaïs ne ferait rien et je me suis dit qu'en venant ici j'aurai l'esprit tranquille.

Comme si je pouvais faire quelque chose

Je déverrouille la voiture et Farès ouvre la porte et dit :

-Farès : Qu'est ce que tu fout encore là ?

J'ouvris l'a bouche mais je la referma immédiatement. Je n'avais aucune envie de lui dire pour Kaïs par peur qu'il s'énerve tout simplement et que ça rapporte encore plus de problème .

-Moi : Je ...je me suis endormie dans la voiture

Il plisse les yeux et j'ai bien compris qu'il n'a absolument pas cru en mon mensonge.

-Farès : On en reparlera à la maison sort

Je souffle et sort de la voiture . Je vois que Yacine nous rejoint puis quand il me vois il fronce les sourcils et il dit ;

-Yacine : Mais qu'est ce que tu fout là ?

-Farès : Elle a dit qu'elle s'était endormi dans la voiture

Yacine pete de rire ce qui vaut un regard noir de ma part .

-Yacine : Putain tu changera jamais

-Moi : Va te faire foutre Yacine

Je contourne la voiture et m'assoie du côté passager . J'avais encore les yeux à moitié fermé et j'étais vraiment à deux doigt de me rendormir .

-Farès : Tu veux qu'on te dépose Yacine ?

-Yacine : Non t'inquiète mon shab va me déposer

-Farès : Vas-y fait attention sur la route

-Yacine : Et on se recontacte la meuf qui dort n'importe où

Je lui offre mon majeur sans le regarder et je l'entend ricaner. Farès monte côté conducteur et il ne perd pas de temps à démarrer la voiture .

Le trajet c'était fait en silence , j'arrêtais de me remémorer la conversation avec Kaïs . Je voulais savoir ce qu'il préparait , qu'elle était son prochain coup .

Si il était revenue du jour au lendemain c'est pas pour rien , il voulait peut être me faire passer quelque chose sans réellement le dire .

J'étais perdu

Et en même temps j'avais peur

Ouai j'avais peur parce que ce type est capable de n'importe quoi . Je ne le connais pas beaucoup mais après s'être introduit dans ma maison et l'avoir fait par la suite exploser je peut vous dire que ce type est un sacré psychopathe.

On arrive devant la villa et je sors de la voiture en première . J'avais besoin de rester seule et de réfléchir sur ce qui s'est passé .

Une fois à la villa je dépose mon sac prêt de la porte d'entrée et je vais dans ma chambre . Mais à peine arriver dans les escaliers j'entends :

-Farès : Eh !

Je me retourne et je vois que Farès était là et vu son expression il avait l'air en colère . Il avait les sourcils froncés et les poings serré. Je fronce moi-même les sourcils face à ce changement d'attitude .

Ces conneries m'ont fait vivre l'enfer - Nesrine Where stories live. Discover now