Chapitre 54

7.1K 191 449
                                    



Le lendemain

J'ouvre doucement mes paupières et je vois que je suis dans une chambre qui m'est totalement inconnue . Les rayons de soleil passait les grandes baies vitré couvert de rideaux .

Je me tourne et je vois que Farès est juste à côté de moi , torse nu et allonger sur le ventre. Maintenant qu'il n'a plus ses cheveux bouclé je ne peut plus caressé ses cheveux . Ces bouclettes me manquent déjà .

Mais j'étais énervé contre lui à cause de la discussion d'hier qu'il a eu avec les garçons .

Nous étions arriver hier soir tard dans la soirée . Je m'était endormi jusqu'à la fin du trajet et je me souvient que Farès m'a porter jusqu'à un lit puis je me suis rendormie , beaucoup trop fatigué pour voir où j'avais atterri.

Je me lève du lit en essayant de ne pas le réveiller et je sors sur la pointe des pieds de la chambre . Je me retrouve dans un couloirs avec au fond une grande pièce qui doit être le salon .

Je me dirige vers celle-ci et je suis époustouflé par la beauté de la pièce . Une grands salon simple mais très chic avec derrière la cuisine ouverte . Puis la grande baie vitré qui illumine toute la pièce .

J'avance de quelque pas puis c'est là que je sens quelque chose qui ressemble à ...

La mer

Je me dirige vers la baie vitré et l'ouvre et j'ouvre grands les yeux quand je vois que la mer est juste en face de nous.

Cette maison était vraiment au bord de la mer .

Je sors de la maison et je ne décroche pas de la mer qui une couleur  incroyable , un peu turquoise et bleu foncé .

-? : C'est beau hein ?

Je sursaute et je vois que Nassim sortir de la maison pour me rejoindre près de moi .

-Moi : Oui c'est magnifique

-Nassim : Cette maison c'était celle de son père, il avait acheter pour Farès et Syham

-Moi : Cette maison est au nom de Farès et Syham ?

-Nassim : Oui

-Moi : Il a dû se ruiner

-Nassim : 5 ans pour pouvoir l'acheter mais cette homme était près à tout pour ses enfants même si Farès est un petit con comme il disait

Je souffle du nez en souriant légèrement .

-Moi : J'aurais aimé le rencontrer

-Nassim : Il t'aurai aimé ça c'est sûr , t'aurai été sa chouchoute .

-Moi : ...

-Nassim : Si il s'avait ce que Farès t'a fait les premiers mois de votre mariage il aurait sûrement dégager de sa vie.

-Moi : Il a arrêté c'est le principal

-Nassim : Mais quand même , c'était comme mon deuxième père et le connaissant il aurait peter une crise .

Ces conneries m'ont fait vivre l'enfer - Nesrine Where stories live. Discover now