Tome 2: chap 4

566 70 5
                                    

                   
Sorry de la longue attente , je suis de retour. Bon vu que vous aussi vous ne votez pas et certains ne sont même pas abonnés à moi j'ai pas trop d'enthousiasme à continuer l'histoire mais bon tout dépend de vous et de votre régularité à voté et donnez vos avis en commentaire.

Je ne forcerais personne, mais de mon côté je prendrais tout mon temps si je vois que personne ne fait d'effort ! Je continuerais l'histoire juste pour mon propre plaisir , parce que si je pensais à tout ce qui ne vote pas et ne font aucun effort j'arrêterai l'histoire mais bon !

La vie c'est donnant-donnant ! Je ne vous demande rien d'extraordinaire juste de VOTEZ ! C'est simple non !

Brefff bonne lecture , et pour ce qui auront un peu oublié vous pouvez relire les précédent chapitre pour vous rappelez un peu .

________________________

                      Anta Soraya Ndoye

Assise sur cette connasse je lui assène de grosse gifle et lui flanque mon poings sur ses côtes.

-La prochaine fois que tu me traitera de pétasse je vais te faire manger t'es ovaires ! Tu as compris ?

Dis je lui donna une autre gifle.

-Aieeeee au secours !!  Lâche moi espèce de folle !

- Répond moi Idiote !!!

Dis je la secouant brutalement.

-Ok ....okkk laisse moi ...AU SECOURSSSSSSS ELLE VA ME TUÉ !!!

Hurle t'elle je voulais lui flanqué une autre gifle mais à ce moment précis la porte s'ouvrît et des gardes de sécurité viennent nous séparer. L'un d'entre eux me soulève de force alors que l'autre est dans un état pitoyable en pleurs .

-Lâchez-moi !!!

Hurlais je .

-Partez d'ici madame !

L'autre me tend mon sac et je la prend en sortant du bureau satisfaite . Au seuil de la porte je refait ma tenue et quitte les locaux de l'entreprise avec élégance comme si de rien n'était . Rejoignant le parking je monte rapidement dans ma voiture , direction chez moi.

C'est à une vitesse hallucinante que je me gare devant la maison , pour mieux courir j'enlève mes escarpins et cours rejoindre la maison. Dès qu'il me voit le gardien m'ouvre la porte .

-Bonjour Mme ...

-Où est elle ?

-Dans sa chambre madame avec Mada .

J'entre rapidement et monte les escaliers 4 à 4 . Arrivé devant la porte de la chambre je l'ouvre doucement et la voit couché sur le lit avec  Mada à son chevet .

-Sora !

Dit Mada me voyant devant l'embrasure . Je soupire et entre , déposant mon sac sur la commode j'enlève ma veste et monte sur le lit au côté de ma princesse.

-Qu'es ce qui c'est passé ?

-Ont jouaient dans le jardin quand soudain elle eu une crise .

Je soupire , lui caressant la tête délicatement de peur de la réveiller. Sans crier gare une larme tomba de ma joue . Je ne supporte plus cette situation, voir ma princesse, mon enfant devenir faible de jour en jour me tue à petit feu. Nilusi est mon monde , ma vie , mon essence de vie je ne supporterais pas de la perdre . J'ai beau jouer à la femme forte , mais sans ma fille je ne suis plus rien !

Les Épines De L'Amour Où les histoires vivent. Découvrez maintenant