Tome 2 : chap 12

456 53 1
                                    


Salamata Gadji

Assise devant ma coiffeuse je me trace un trait d'eye-liner pointu, puis je fait le contour de mes lèvres j'applique un gloss nude dessus , un peu de highlight, du blush et enfin je retouche
mes sourcils et hop le tour est joué ! Je me lève et contemple mon reflet habillé d'une robe moulante rouge au col roulé , chaussé de mes escarpins en daim noir , je prend mon sac en cuir noir . Les cheveux tirés dans un chignon bas j'avais une allure de femme fatale, de petite perle blanche au oreille je me trouvais parfaite .

J'en avais marre de rester dans ma chambre à pleurer comme une marmotte , il est temps que j'aille me battre et chercher ce qui m'appartient. Sortant de ma chambre je quitte la maison et monte dans ma voiture direction voir Mansour. J'aime Mansour peut-être que personne ne pourrait comprendre mon attachement envers lui mais moi je sais . Mes parents étaient toujours entre deux avions ou à gère leur entreprise, j'étais toujours chez tante Rama et cette dernière n'était pas au top de sa forme j'ai du être indépendante plus vite que la normale.

J'ai rencontré Mansour alors que j'étais envoyé par mon école faire un stage dans sa boîte . Dès que je l'ai vu j'ai su que c'était lui . Mansour était mon style d'homme parfait : Mûre , responsable , âgée , charismatique tout tout tout me plaisait chez lui . Lui aussi s'était rapidement entiché de moi et malgré nos différences d'âge ont s'aimaient comme des fou ! Même s'il avait déjà sa famille je ne m'en souciais pas , il n'était pas heureux avec sa femme et cette dernière ne ce souciait pas de lui . Ses fils de vrai idiot ne lui donner pas de répit . Donc en moi il a trouvé refuge et en lui moi j'ai trouvé épaule pour me soutenir.
Il a beaucoup fait pour moi , il m'a aidé ma soutenue dans des moments où je ne pouvais compter sur personne.

Arrivé enfin dans les locaux de consortium Sn je gare ma voiture et pénètre dans l'immeuble. Montant au niveau où se trouver son bureau, sa secrétaire ne me fait pas trop attendre car je suis une habitué des lieu . Je frappe à la porte et lorsque j'entends son approbation j'entre . Il relève la tête et dès que nos yeux se croisent il se penche de nouveau sur ses dossiers. Je soupire et me dirige vers lui sans un mot, je me met derrière son fauteuil et commence à lui masser ses épaules.

-Je sais que tu m'en veux Mansour mais je te prie de me pardonner, tu sais que je t'aime
et j'avoue que j'aurais pas dû m'emporter ce jour là !

-Comme à chaque fois Salamata ! Tu me chante tout le temps les mêmes paroles , je croyais que après le problème au restau tu me
comprendrais mais tu as de nouveau fait une scène devant ma femme . Tu te rend compte de t'es bêtise ?

Je l'enlace de derrière et lui fait des suçons sur le cou .

-Je sais chantilly je suis une vrai gamine mais promis c'est fini plus jamais je ne le ferais .

-Hummm

Fit il déconcentré par mes gestes .

-Mansour je t'aime et c'est dernier temps j'ai failli être folle de ton silence radio , ne me refais plus ça hein !

-Promis mon coeur , moi aussi je t'aime et je te jure que bientôt on va légalisé notre relation je vais t'épouser Salamata crois moi.

J'écarquille les yeux excité, je tourne son fauteuil sur moi et m'assois sur ses jambes lui caressant la nuque il en profite et me saisie les lèvres m'embrassant passionnément.

-Papa voici les docu....BORDEL PAPA !!

Je sursaute et me lève brusquement c'était le fils de Mansour qui venait de faire irruption dans la pièce . Furieux il lance un regard mauvais à son paternel avant de jeter les documents qu'il tenait au sol .

Les Épines De L'Amour Où les histoires vivent. Découvrez maintenant