✔ CHAPITRE 38 ✔

1.4K 152 1
                                    


AWA

Je m'enferme à clé dans la chambre de Rama. Non ça ne pouvais pas être Malick, non je n'ai sûrement pas bien regardé. Il me regardais sans aucun geste, je n'arrive toujours pas à comprendre sa venu !!

Pourquoi il est revenu dans ma vie ?
Pourquoi veut il me voir ?
Pourquoi je suis si en colère ?
Pourquoi il me torture l'esprit ?
Pourquoi pourquoi pourquoi !!!

Rama : Awa ouvre la porte s'il te plaît

Dit elle derrière la porte

Awa : Non laisse moi, je ne veut pas le voir !

Rama : Tu es vraiment sûr de ça ?

Awa : Oui certaine !!

Rama : Moi je pense qu'au fond de toi tu voudrais lui parler, et savoir pourquoi il t'a abandonné !

Awa : Laisse moi !!!

Rama : Tu es ma sœur je t'aime, sort s'il te plaît et écoute juste ce qu'il a te dire ! Tu n'es pas curieuse ?

Assise sur le lit je réfléchis puis décide de sortir. J'ouvre la porte et vois Rama, elle me prend dans ses bras me carresant le dos.

Rama : Çava aller je suis là viens allons y !

J'aquiesce et nous descendons les marches. Nous le trouvons assied près de Moustapha, et dès qu'il me voient il baisse la tête. Rama me fait asseoir à côté de lui.

Moustapha : Écoute Awa, Malick et moi sommes cousins, quand il m'a expliqué son histoire avec toi, j'ai fait le rapprochement avec celle que tu m'avais raconté ! C'est pour ça qu'on est là, je te demande juste de l'écouter après tu feras ce que tu voudra !

Il se lève avec Rama et sortent. Nous laissant seules ! Je regarde Malick qui lui aussi relève la tête, et nos regards se croisent.

Malick : Awa !..... Ça m'avait tellement manqué de prononcé ton nom ! Je suis conscient que tu me déteste, au plus profond de toi. Et je sais que c'est ce que je mérite, après t'avoir laissé sans explication ! Je suis ici pour t'expliquer la raison de celà !
Quand je suis parti à l'étranger, tout allait bien jusqu'à mes 2 mois. Après j'ai reçu un avis qui disait que j'étais refoulé ! Et que j'avais 2 semaines pour quitté le pays. J'étais détruit et ruiné, j'avais placé tout mes économies dans ce voyage, tout mes ressources et mes espoirs. J'ai était obligé de quitter l'appartement ou je loger, pour me réfugier dans un établissement de sans abris. Je faisais profil bas, et me caché des forces de l'ordre. Awa je te connais et je ne voulais pas te faire souffrir. Je t'aime et j'avoue que j'avais honte, que tu sache mes conditions de vie. Donc j'ai préféré te laisser tranquille, j'appelais ma famille disant que j'allais bien, mais je leur mentais. J'avais réussi à me dégoté un boulot de coursier, 1 ans après grâce à une connaissance. Quand mon frère a sue mes problèmes, il en a parlé à mon cousin Moustapha. Et c'est lui qui m'a réglé mes papiers et m'a mis à l'ordre.
Grâce à dieu et à lui j'ai repris une vie sereine et normal. Maintenant je travaille dans une Agence de voyages.
Je suis revenu au Sénégal, car mon père était malade mais pour aussi rassurer ma famille, et m'excuser auprès de toi. C'est en discutant avec Moustapha qu'on a fait le lien. Mon discours est long mais l'essentiel est que je suis vraiment désolé, de toute la peine que j'ai pu te causé. Pardonne moi si tu le peux, et sache une chose c'est que je t'aime encore plus aujourd'hui.

Pendant tout son récit je le fixé, et j'ai vu dans ses yeux du remord, et de la sincérité.

Awa : Tout d'abord, sache que je suis désolé pour tout ce qui t'es arrivé. Je n'ai jamais imaginé une telle chose. Je te pardonne, car ta situation était très délicate. Je peux comprendre tout ce que t'a enduré. Mais je ne peux pas comprendre ton jugement sur moi . Tu m'a jugé Malick, tu as pensé que je pourrais pas vivre avec toi ses moments douloureux ! Tu as pensé que je te quitterais ? Tu m'a prise pour une profiteuse ? Juste parce que t'a des problèmes, que je vais souffrir et te quitter ! Oui j'aurais souffert mais par parce que t'es ruiné, mais plutôt parce que tu souffre ! Tu sais ce j'aurais fais, si tu m'avais tout dit ? Je t'aurais aider et soutenue, nous nous serons battu, et traverser cette mauvaise étape ensemble ! Mais non par égo tu m'a laissé. Maintenant que tu es là sain et sauve, et que tu a retrouvé ton équilibre, tu viens demander pardon ! Et t'attend quoi que j'oublie tout et te pardonne ? Ah ta retrouver ton statut, tu es riche et là oui je peux revenir dans ta vie ! Je suis pas une arriviste, ni une profiteuse ! Va te trouver une autre !

Les Épines De L'Amour Où les histoires vivent. Découvrez maintenant