Chapitre 34

8.8K 203 800
                                    




P.D.V ?

-? : Alors

-Nadir : On a réussi à toucher Adel mais pas la fille

Je tape mon poings sur la table et me lève de ma chaise

-Moi : J'ai dit de toucher principalement LA FILLE !

-Nadir : Elle était pas dans notre champs de vision et Adel est à l'hôpital mais je crois qu'il va s'en sortir

-Moi : Comment ça il va s'en sortir ?!

-Nadir : La fille la soigner jusqu'à que les secours arrive puis elle est parti avec Farès

-Moi : PUTAIN !

Je retape mon poings sur la table . Je n'ai que des putains d'incompétent. Il ne peuvent même pas tirer sur quelqu'un de précis ! Surtout que cette fille commence sérieusement à me taper sur le système . J'aurai pu avoir au moins Adel mais au lieu de ça cette « Nesrine » la soigner .

-Moi : Je vous ai demandé une seule et unique chose putain !

Tout d'un coup je sens mon téléphone vibré et je vois que c'est un numéro inconnu . Je décroche et dit :

-Moi : Quoi ?!

-? : Reparle moi comme tu viens de le faire et c'est moi qui te tire une balle entre les deux yeux

J'avais directement reconnu la voix de Kaïs ce qui me fait fermer la bouche directement. Ne croyait pas qu'il me fait peur ou quoi que ce soit , c'est juste que Kaïs c'est un putain de tare , un psychopathe. Il est capable des pires horreurs surtout surtout depuis que son père a disparu 

-Kaïs : Qu'est ce que j'ai dit ?

-Moi :...Je -

-Kaïs : POURQUOI T'A FUSILLER CE PUTAIN DE TACOS DE MERDE

-Moi : ...

-Kaïs : J'ai dit de ne rien faire pour l'instant espèce de trou du cul !

-Moi : Et toi qu'est ce que tu fait pour l'instant ?! Sa fait 2 semaine que tu me dis de rien a faire !

-Kaïs : Parce que je suis en train de préparer quelque chose connard , maintenant ils vont commencer à ce douter de quelque chose a cause de toi !

-Moi : ...

-Kaïs : Je ne veux plus que tu les suives je connais Farès , il va être plus vigilant maintenant et toi tu fait rien ! Est ce que c'est clair ?!

-Moi : ...Ouai











P.D.V Farès


Elle venait de s'endormir dans mes bras quelque seconde après avoir lui donner le médicament. Je vérifie la boîte de médicaments au cas où si elle venait de s'évanouir dans mes bras mais effectivement le médicament est similaire à un somnifère.

Je la regarde et pousse les cheveux qui lui coller sur son front . Je la porte et la pose sur le canapé du salon . Il n'y a personne ici donc il n'y a pas de risque . Je prends une couverture qui traînait à la met sur elle.

Je la regarde une dernière fois et sort de la villa pour rejoindre Nassim et Sofiane qui m'attendait toujours dehors. Je passe la porte et je croise directement leurs regards

-Sofiane : Elle est où ?

-Moi : Elle s'est endormie

-Nassim : Pourquoi elle était comme ça ?

Ces conneries m'ont fait vivre l'enfer - Nesrine Where stories live. Discover now