Chapitre 56

10.4K 269 2K
                                    




P.D.V Nesrine

J'avais mal

Très très mal

Et malgré là douleurs je ne pensais qu'à une seule chose

Farès

J'ouvre difficilement les yeux mais je les refermes rapidement à cause de la forte lumière blanche . Quelque minute plus tard j'arrive enfin à ouvrir les yeux et c'est sans surprise que je vois que je suis sur un lit d'hôpital

Une nouvelle fois

Par réflexe je pose ma main sur mon ventre qui me fesait un mal de chien et c'est là que je vois que mes mains était remplie de bandage sûrement à cause du bout de verre que j'ai utilisé pour nous libère de la ceinture .

Je me souvenais de tout

Absolument de tout

Même avant qu'on ne s'évanouisse Farès et moi

Il m'avait embrassé

Ce fou m'avait embrassé

Il m'avait embrassé alors qu'on venait de risqué nos vie , qu'une voiture venez d'exploser juste à côté de nous et qu'ont étaient littéralement en sang .

J'aurais jamais pensé avoir mon premier baisé dans ces conditions.

Ça me donnerait presque envie de rigoler

Je regarde autour de moi et je vois Nassim , totalement avachie sur le fauteuil près de mon lit .

Son état m'inquièter un peu , il avait l'air épuisé , il avait des cernes et son visage était pâle  .

Je bouge un peu et je vois qu'il ouvre doucement les yeux donc il n'était pas en train de dormir.

Il se lève du fauteuil et il s'approche de moi :

-Moi : Ça va ?

Il m'avait l'air pas bien , comme si il avait des trucs qu'il lui passait par la tête

-Nassim : C'est plutôt à moi de te dire ça non ?

-Moi : Tu m'a l'air malade

Il sourit légèrement avant de répondre :

-Nassim : Je vais bien je suis juste ...épuisé

Et ça se voyait complètement

-Nassim : Et toi comment tu te sens ?

-Moi : J'ai mal au ventre mais sinon ça va

-Nassim : Tu a pris une grands morceaux de verre dans le ventre mais rien de grave

-Moi : ...et Farès ?

Je l'entend souffler puis il dit :

-Nassim : Il est gravement blessé surtout à la jambe

-Moi : ...Mais il va s'en sortir hein ?

Ces conneries m'ont fait vivre l'enfer - Nesrine Where stories live. Discover now