NOEUD MÊLÉE

3K 188 21
                                    

Bonjour, Ça fait super longtemps, promis je vais plus disparaître aussi longtemps 😖.






PDV NDEYE SIA:

Pas à pas jai réussie à rejoindre la terrasse pour prendre l'air mais tous mes pensé sont occupé par NAFI, aucun femme ne mérite de vivre ça, puis je mets mes genoux par terre et je commence à versé des larmes.

C'était plus fort que moi, pleuré me fait du bien ces le seule moyen que j'ai trouvé pour me libéré de tous ses émotion qui s'accumulent dans mon cœur.

- Arrête de chialé bon sens .

Je lève les yeux et j'aperçois SAÏD, mais j'ai aucune envie de discuté avec lui aujourd'hui.

Je me lève j'essuie mes larmes, je décide de partir mais il m'arrête en se plaçant devant moi.

- c'est à toi que je parle . Avec une voix ferme et rauque.

Mais je le répond pas, je décide de le poussé mais il m'arrête.

SAÏD : La pleurnicharde commence à prendre ses aile. Avec une rire sadique.

J'ai l'impression que sa  l'énerve que je le répond mais je continue de l'ignoré.

Ce qui le pousse à me plaqué sur le mur et il soulève mon menton pour que nos yeux soit encrée .

Mon cœur bat à la chamade, alors que lui Son visage est si indiciférable et ses yeux noir corbeaux ne reflète que de la souffrance je me demande qu'est ce qu'il a bien pu vivre.

- Je voudrais que tu me lâche avec tes gros cernes j'ai l'impression que ça fait des jours que ta pas fermé les yeux. En roulant des yeux.

LUI: Je ne savais pas que tu préoccupé de moi, jusqu'à ce tu remarque mon manque de sommeil.

MOI : Même à 8km on remarque tes gros cernes, détrompe toi je m'en fous complètement d ta vie.

J'essaye maximum de caché mon anxiété et de ne plus montré ma peur devant lui.

LUI: D'habitude t'aurais versé des sanglots, qu'est-ce que t'es bien pu arrivé .

MOI: Parce que j'ai ma dose de larmes aujourd'hui, et aussi ta intérêt à me lâché.

LUI: Et si je te lâche pas tu vas faire quoi ? Avec un regard de défie .

Mais je dit rien je prend ma jambe d'appui et je lui donne un coup dans ses bisous de famille, ce qui la fait en genouillé instinctivement, je le laisse avec son sort sans un regard vers lui .

MOI : La prochaine fois quand je te dis de me lâché et tu me lâche compris.

Je retourne dans ma chambre, et je me mets au lit.



AU LENDEMAIN......






Je commence peut à peut m'habitué à la routine des THIAM, aujourd'hui j'ai pas de cour je décide d'aller rendre visite a ma famille parce que j'ai reçue le message d'ASSANE qui me disait de venir vite parce que cas amna.

Avant de partir je préviens à NAFI que je vais rendre visite à ma famille et que je vais pas tardé et ensuite je prends un TAXI pour me rendre à PIKINE.

L'OBSESSION DE SAÏD MALICK THIAM Où les histoires vivent. Découvrez maintenant