L'annonce

7.3K 170 49
                                    

*Lundi 10 octobre*
Deux semaines s'étaient écoulées depuis le rendez-vous et les choses avançaient rapidement. Si tout coïncidait bien, Amine devait annoncer l'événement ce soir. Adidas devant valider l'affiche de l'annonce, nous avions donc une visioconférence prévue à 9h.

6h55
Je me levais de mon lit de bonne humeur. Il faisait encore bon, le ciel était dégagé et par dessus tout, j'avais hâte de voir comment l'annonce allait être accueillie.
Je passai sous la douche, puis me rendis directement dans ma chambre. Pas de café ce matin. J'avais une envie de mocha blanc chez Starbucks et je comptais y passer sur le chemin. Je m'habillai d'un ensemble chemise et pantalon fluide vert et plaquais mes cheveux en queue de cheval basse. Dents, maquillage habituel puis j'attrapai mon sac et filai direction Starbucks.

Il était 8h15 lorsque mon téléphone sonna. C'était Mickaël.

Moi : Allô ?
Mickaël : Oui allô ca va ? T'es déjà partie ?
Moi : Oui je sors tout juste du Starbucks là, pourquoi t'es où ?
Mickaël : Ah merde ! Bon bah c'est pas grave j'arriverai en retard, je vais prendre mon temps du coup
Moi : T'es vers où ?
Mickaël : Non mais laisse tomber je suis même pas encore sorti de chez moi. Si on me cherche dis que tu m'as vu en salle de pause.
Moi : D'accord jte couvre, dis-je en rigolant.
Mickaël : Merci ma reus bon allez à toute
Moi : À toute !

J'arrivai dans les locaux à 8h30 et montai directement afin de préparer mes notes et générer le lien de la réunion en ligne qui allait avoir lieu.

9h
Je lançai la réunion. Au bout de quelques minutes, un premier écran vint s'ajouter au miens. C'était Amine. Il portait un pull gris The North Face et un bonnet noir. Il avait l'air en forme malgré ses yeux qui paraissaient encore gonflés de sommeil. À côté de lui était posé un mug. « Il doit être chez lui », pensai-je.

Amine : Saluuut *tp* ça va tu vas bien ?
Moi : Ouais ça va et toi ? Pas trop dur le réveil ? Le taquinai-je.
Amine : Arrête me dis pas ça, dit-il d'un air scandalisé en reculant dans son siège. J'ai vraiment l'air fatigué là ?
Moi : Ça doit être tes yeux ils sont encore un peu gonflés
À ce moment là, un deuxième écran vint s'ajouter aux nôtres. Un homme que je n'avais jamais vu me sourit alors.
Karnage : Bonjour Mme *ton nom*, salut Amine comment ca va ?
Amine : Ca va et toi ?
Karnage : Ça va tranquille. Bon on attaque ?
Amine : Allez

La réunion se déroula normalement, l'affiche avait été validée et il ne restait plus que quelques détails à régler. Entre temps, Karnage et moi avions décidé de nous tutoyer.

Moi : Bon bah pour l'affiche on est bon. Maintenant j'aurai juste besoin de la liste des joueurs et de leurs mensurations pour pouvoir finaliser les équipements.
Karnage : Attendez donc là il ne reste plus que les équipements à prévoir ? Tout le reste est fait ? Ballons, cages, tout le reste ?
Amine : Bah ouais qu'est ce que tu crois Karnage, on bosse nous ! Dit-il d'un ton ironique
Karnage : Bah je vois ça ! Tu m'avais dit qu'elle était efficace mais là elle dort juste pas en fait
Moi : Vous dites ça mais ça se voit que vous connaissez pas les délais et les imprévus, dis-je en rigolant. J'ai déjà vu trop de galères arriver alors que tout était sensé arriver à temps !

Amine et Karnage rigolèrent à leur tour

Amine : Ça va ça va on rigole. Ah au fait ! Le 26 octobre y'aura un live « présentation du stade et annonce des joueurs » et il faudra que tu sois là vu que vous êtes partenaires sur l'événement.
Moi : D'accord je note, à quelle heure ?
Amine : Le live devrait commencer vers 20h mais il faudrait que tu sois là pour 17h30.
Moi : Ok pour 17h30, dis-je en même temps que je notais la date dans mon agenda.
Amine : Ah oui et aussi j'ai failli oublier, il me faudrait un maillot si tu peux m'en avoir un d'ici là ?
Moi : Un maillot. Quelle couleur ?
Amine : Euh je sais pas.. blanc ? Comme ça ça rappelle un peu l'affiche.
Moi : Bonne idée. Je t'envoie ça dans la semaine ?
Amine : Non non tu l'emmènera avec toi le jour même t'inquiète

J'acquiesçai. Une fois la visioconférence terminée, la journée repris son cours. Je m'étais attelée à effectuer les tâches que j'avais mis en suspend puis était rentrée chez moi aux alentours de 18h.

À 20h, j'allumai mon ordinateur et me connectai sur twitch. Amine venait tout juste de lancer le stream et plus de 20 000 personnes étaient déjà présentes. Au bout de 5 minutes, Amine apparut. Je reconnu immédiatement le décor, l'ayant vu le matin même. Cette fois-ci, il avait coiffé ses cheveux en son chignon habituel et portait un sweat-shirt gris. Il était accompagné d'un ami, Billy, connu sous le pseudo RebeuDeter.

Amine : Bon, les gars ! France - Espagne, samedi 19 novembre, les streamers français contre les streamers espagnols. Y'aura des énormes noms que vous connaissez, des gens qui savent jouer au foot, des gens qui savent un peu moins jouer au foot mais le but c'est de les tabasser devant plus de 20 000 personnes dans un stade plein ! Vraiment ça va être la folie les gars vous verrez l'ambiance, les moyens mis, ca va être n'importe quoi. Je vous jure qu'on a pas fait les choses à moitié !

Le chat s'enflammait. Sur Twitter, la publication avait atteint 30k favs en moins de 5 minutes, la machine était lancée. Je me rendis compte de l'ampleur du projet dans lequel je m'étais lancée. À ma grande surprise, je ne ressentais aucun stresse. Je me sentais juste chanceuse de faire partie d'un tel projet.

Je décidai d'envoyer un message à Amine.

Moi : Je suis sur ton live et les réactions sont incroyables, ça va être génial tu peux être fier de toi !

Je vis Amine jeter un coup d'œil à son téléphone et esquisser un sourire, avant de continuer son stream.

Je finis de manger, puis me posai dans mon lit et mis une série pour m'endormir. Je commençai à tomber de fatigue lorsque mon téléphone vibra. À moitié endormie, je jetai un rapide coup d'œil à l'écran. 00h47. Amine.

Amine : Ah t'étais là ! Ça va être la folie je suis trop content on va passer un moment de fou !

Je souris et posai mon téléphone, puis éteignis l'ordinateur et sombrai dans un sommeil profond.

QUAND LES ÉTOILES S'ALIGNENT - AmineMaTueOù les histoires vivent. Découvrez maintenant