La dernière fois

4.9K 186 64
                                    

Dans les jours qui avaient suivi la rencontre de nos famille, tout s'était accéléré et très vite, la question du logement était arrivée. Après quelques jours de réflexion, il avait été décidé, pour des raisons d'espace, que je laisserai mon appartement pour aller vivre chez Amine, du moins jusqu'à ce que nous nous décidions à acheter notre premier bien à deux. Bien évidemment, chacun était resté vivre chez soi jusqu'à la date fatidique, mais les semaines qui avaient précédé le mariage, j'avais rassemblé quelques affaires et nous avions commencé à les installer pour que « chez lui » devienne « chez nous » au moment où nous passerions le pas de la porte en tant que mari et femme.

*vendredi 24 février*

Nous étions la veille du mariage. Sanaa, ma mère et moi étions à mon appartement et terminions d'emballer l'essentiel de mes affaires avant de les emmener chez Amine. Tandis que ma mère rassemblait tous mes produits de toilette, Sanaa et moi débarrassions ma penderie du reste des vêtements qui s'y trouvaient pour les ranger dans une valise. Alors que je décrochai la dernière veste du cintre, je m'assis sur le lit, contemplant mon dressing vide.

Sanaa : Ça fait bizarre hein..
Moi : Ouais.. J'ai l'impression de dire au revoir à une partie de moi là
Sanaa : C'est pas ça, c'est juste que c'est un chapitre de ta vie qui se termine c'est tout

J'acquiesçai d'un hochement de tête, la gorge trop nouée pour parler. À ce moment là, ma mère entra dans ma chambre et s'assit sur le lit à côté de nous.

Maman : Ouhlala ça fait bizarre, c'est vide ! Vous avez tout pris ça y est ?
Moi : Oui normalement tout est rangé, il manque plus que les produits de la salle de bain mais on peut les mettre dans un sac à part.
Sanaa : Et ta coiffeuse, tu la prendras quand ?
Moi : Je sais pas, faut que je vois avec Amine. Il a déjà enlevé pas mal de choses à lui donc pour l'instant elle va rester là.
Maman : Oui c'est mieux qu'elle reste là, tu vas l'envahir le pauvre, dit-elle en riant.
Sanaa : Eh mais c'est chez elle aussi maintenant, c'est normal qu'elle s'installe correctement
Moi : T'inquiète, j'suis bien installée, dis-je en souriant. J'ai pris la moitié de son placard et on a même changé les lumières du salon
Sanaa : En même temps elle était agressive celle du plafonnier !
Moi : Ah merci ! Dis-je en lui serrant la main. Bon, bah si tout est prêt on y va ? Ajoutai-je en me levant.
Sanaa : Allez let's go

Sanaa se dirigea en direction de la porte d'entrée et tandis que nous enfilions nos chaussures, je jetai un coup d'oeil à l'appartement. La plupart des meubles étaient encore là mais tous mes effets personnels avaient déjà été emmenés. Ce n'était plus vraiment chez moi finalement.
Ma mère se dirigea à la salle de bain, en ressortit avec le sac de produits à la main et, alors qu'elle revenait vers nous, posa un pieds dans la cuisine pour la balayer du regard.

Maman : Ah t'as aussi pris ta machine à café ?
Moi : Oui la mienne est mieux, et avec le bruit qu'elle fait je me sens chez moi
Maman : C'est vrai qu'elle est bien. En plus on te l'avait offert avec ton père pour ton emménagement tu te rappelles ?
Moi : Oui oui je m'en rappelle, dis-je d'un air amusé. C'est bon t'es prête ?
Maman : Pas encore, je vais rester pour nettoyer frigo avant de partir. Allez-y je vais fermer
Moi : T'es sûre ?
Maman : Oui oui, dépêchez-vous vous allez être en retard. Amine s'en va à quelle heure déjà ?
Moi : Vers 19h à peu près
Sanaa : Ah ouais ? Ça commence à quelle heure le tournoi déjà ?
Moi : 20h30 je crois, il en a pour une heure de route
Sanaa : Ah d'accord, bah vas-y on se dépêche alors, dit-elle en ouvrant la porte d'entrée.

J'attrapai la valise et la fit rouler jusqu'à l'ascenseur, l'appelait à mon étage, puis me tournai vers ma mère qui nous observait depuis la porte d'entrée.

Moi : À tout à l'heure maman
Maman : À tout à l'heure les filles, attention sur la route
Moi : Oui t'inquiète, dis-je en entrant dans l'ascenseur.

QUAND LES ÉTOILES S'ALIGNENT - AmineMaTueOù les histoires vivent. Découvrez maintenant