✔CHAPITRE 1✔

7.1K 400 25
                                    


RAMATOULAYE

-Ma tante ne dit pas ça, tu sais que mon argent est ton argent !

- Oui ma fille, mais tu sais, je passais dans le coin et j'ai pensé à toi, c'est pour ça que je suis venue te voir, mais en aucun cas, je ne voulais de ton argent.

-Je sais tout ça , mais considère l'argent que je t'ai donné comme un simple billet de taxi !

-《Ah contane na deh yalla na la yalla faye sa khool bou rafete 》

Ah je suis heureuse vraiment que Dieu de paye ton bon cœur !

- Amine !

-Bon malheureusement, je dois prendre congé parce que je n'ai laissé que les enfants à la maison !!

- Mais attend donc que je te serve le déjeuner, pour que tu l'emporte !

- Non, ce n'est pas la peine !

Je la raccompagne jusqu'à la porte.

C'était tante madeleine, une cousine à mon époux.

Cela faisait bientôt deux mois que je suis mariés avec Alioune mbengue, un grand homme d'affaire qui possède beaucoup de boutique et autre place à Dakar.

J'avoue que je ne me plains pas, car il me donne tout ce qu'une femme désire et je ne manque de rien , c'est un homme bon, plein de vertus et de sagesse, c'est normal, car il a de l'expérience dans la vie.

Alioune est âgé de 60 ans alors que moi je n'ai que 22 ans, ça ne me dérange pas qu'il soit plus âgé, mais le Hic ! le grand Hic est que je ne l'aime pas.

Vous vous dîtes sûrement pourquoi donc je suis marié à lui, et bien, c'est parce que je n'ai pas vraiment eu le choix entre ma mère qui essayait par tous les moyens de me convaincre, et lui qui venait me voir tout le temps à la maison les mains remplis de cadeaux.

Ma mère très matérialiste, était fascinée par tous ses cadeaux ! En plus, elle me répétait à longueur de journée, que je devenais vieille fille et qu'il était temps de me marier.De plus, je n'avais pas de petit ami, donc en ce moment-là, j'étais sous pression !

Maman en bonne comédienne qu'elle est, faisait la malade juste pour que j'accepte ce mariage.

Même si Awa ma copine m'en avait dissuader , je n'avais pas le choix mon père nous à quittés tôt, et c'est ma mère qui s'est occupée de nous (mon frère et ma sœur).

Elle travaillait assidûment pour pouvoir subvenir à nos besoins, et de peur qu'on nous traite mal , elle refusait catégoriquement de se remarier ! Elle a été une vraie lionne.

Maintenant, qu'elle est âgée, nous ne pouvons que la rendre heureuse, et satisfaire ses désirs comme elle l'a fait pour nous quand nous étions enfants.

Donc j'ai accepté de me marier avec Alioune !!

                 **                     **

                2 MOIS PLUTÔT

-《Dagua doff wala daguay doff doff lou 》

Tu es folle ou tu fait semblant d'être folle ?

Me dis Awa ma copine

- Écoute, je vais bien ! Mais je dois le faire sinon ma mère va m'en vouloir toute sa vie !!

- Mais regarde toi, tu es si jeune , si belle , et brillante mais bon sang ! Tu a la vie devant toi ! Ne te précipite pas essaye de voir quelqu'un d'autre , je ne sais pas moi attend un peu ! Peut-être que ton binôme va bientôt arriver.

-Je n'ai pas ce temps , je sais que tu m'aimes  et tu ne veut que mon bien, mais en dehors de la pression que me met ma mère ,Alioune est un homme bon, il a l'air sérieux et honnête !

- Mais tu ne l'aimes pas ! Et c'est l'amour qui fait vivre un mariage !

Rétorque t'elle

-Awa j'ai pris ma décision, et je vais me marié avec Alioune mbengue !

-Comme tu veut ,seulement ne viens pas te plaindre que je ne t'ai pas prévenue !

*

*

*

Trois jours après ma discussion avec Awa, Alioune avait envoyé son frère et ses émissaires, qui sont venus demander ma main.

Ma mère avait appelé mon oncle ( paternel ) à venir donner ma main.

Alioune m'avait offert une grosse dote, ainsi qu'une parure en or et un téléphone très sophistiqué.

Ce qui a émerveillée encore plus ma mère !

Ma mère avait invité toute la famille, et mes amis pour assister au mariage. Ma sœur aussi était là avec son mari ainsi que sa petite fille.

La cérémonie a fini par prendre de l'ampleur, et y avait des griots, des chanteurs traditionnels, qui faisaient les louanges de la famille.

J'avais porté deux tenues. Une le matin, et une autre l'après-midi. Je m'étais fait maquillé à domicile, par une proffesionelle.

Durant l'après-midi, mes copines et moi faisions des selfies et des vidéos.

Je me suis bien amusé avec elle.

Le mariage, c'est bien passé, et la fête était modérée.

À la fin de la journée, on me prépare pour déménager chez mon mari la nuit de mes noces Appelées :" SEUYI " Qui veut dire aller vivre définitivement chez son époux.

Avant de quitté ma maison là où j'ai grandi , on me fait faire les rituels nécessaires qui consistaient à me faire asseoir sur le lit de ma mère, et me donner du lait caillé, puis me lave avec de l'eau chaude qui contenait du gingembre. On me masse tout le corps avec du karité.

Après cela, on me met des pagnes lourds sur la tête, et je tenais les extrémités pour qu'on m'y verse du riz.

C'était la tradition qui le voulait ainsi. C'était nécessaire avant de rejoindre mon mari.

                       ********

Le lendemain de ma nuit de noces, mon mari appelle ma mère ainsi que mes tantes pour leur dire qu'il était ravi de moi. Car j'ai gardé ma chasteté ! " Un peu bizarre et pas du tout pudique " vous penserez ! Mais c'est comme ça que la tradition le veut.

Après cela , ma belle-famille organise une fête appellée《Thiétt》, pour célébrer mon entrée dans leur famille.

*

*

*

5 jours de fêtes passés , je quitte la maison familiale de Alioune où je vivais durant ces derniers temps, et déménage dans sa villa au Almadies qui est un quartier où vivent seulement les gens aisés.

Et comme me l'avait conseillée ma mère , je faisais tout pour bien me conduire avec mon époux.

       2 MOIS APRÈS (ACTU )

Depuis que je vis avec Alioune , je fais tout le temps la cuisine même si j'ai une bonne. J'aime préparer tout ce que mange mon mari .

Il faisait tard et il allait bientôt descendre du travail !!

Il était 20 h et Alioune allait arrivé d'une minute à l'autre, donc je cours reprendre une douche , m'habille et me parfume puis je dresse la table et sers le dîner dans un bol comme à mes habitudes, et au moment où je posais les cuillères, la sonnette de la porte retentit. Sûrement, c'était lui ! Je me regarde une dernière fois dans le miroir et ouvre la porte.

Je fus surprise de le voir, car il n'était pas seul, mais plutôt était avec une jeune fille qui me fixait avec mépris !!!

Alors comment trouvez-vous le début ? J'espère que ça vous a plu . 😊
N'oubliez pas de voter et de vous abonnez à moi et partagez au max max .

Je vous aimes fort bisous 😙

Les Épines De L'Amour Où les histoires vivent. Découvrez maintenant