✔ CHAPITRE 17 ✔

1.4K 195 12
                                    

                    RAMATOULAYE

-Tu es fou Alioune !

Dis-je prise de haut

-Non mais tu oses ramener ton amant chez moi !!

Continue t'il de crié

Moustapha descend de la voiture et nous rejoint.

- Excusez-moi, mais vous vous trompez, Rama et moi ne sommes que des amis !

Dit il calmement

-Ta gueule ! Espèce d'abruti et dégage de chez nous avant que je n'appelle la police !

Crie Alioune

-Je ne vous permets pas ! Et ce n'est pas à vous.......

Commence Moustapha

-S'il te plaît, Moustapha va y ça va aller !

- Non Ram...

-Je t'en prie, on va régler ça entre nous !

Dis-je

Il acquiesce et monte dans sa voiture, me regarde une dernière fois et démarre !!

- Viens là.

Crie Alioune, me tirant vers lui brutalement.

- Lâche-moi !!

Hurlais-je

-Tu vas regretter de m'avoir trompé sale pute !!!

Continue t'il

Il me fait entrer de force dans la maison. Je me débattais de toutes mes forces, mais il me jette par terre et se couche sur moi essayant de m'embrasser.

-Non me viole pas !! Non, s'il te plaît. Pas encoreeeeee.....:

- Boucle là, je suis ton mari !!

Je lui gifle, lui donne des coups, mais rien il était plus fort que moi.

Il déchire ma chemise et me gifle !

Soudain, quelqu'un le soulève et le plaque au mur ! Je me lève rapidement. Et Moustapha le tenait par le col de sa chemise.

Puis il lui donne un violent coup de poing !!

- Arrête, il est malade !!

- Non, il n'a pas hésité à vouloir te violer !! Il ne mérite pas de vivre !!

Dit Moustapha

Pendant qu'il parlait, Alioune en avait profité pour prendre la soucoupe de lait et la lui frappe à la tête.

Il s'effondra sur le coup.

- Fuis va t'en ! Éloigne-toi !!

Souffle Moustapha, avant de perdre conscience

Je crie de peur, monte les escaliers et m'enferme dans la salle de bain.

De toute ma vie, je n'ai jamais vécu un tel drame ! Je sentais que mon cœur allait exploser tellement, il battait fort.

Je pleurais, j'étais nerveuse, angoissé, peureuse !

Et si Moustapha est mort, il a perdue connaissance dès qu'il m'a demandé de m'enfuir !!!

S'il est mort, je ne me le pardonnerais jamais !!!

Tout à coup, on essaye de défoncer la porte, je recule en criant.

Les Épines De L'Amour Où les histoires vivent. Découvrez maintenant