✔ CHAPITRE 16 ✔

1.6K 193 0
                                    

                            LEYLA

Depuis hier je n'arrivais pas à dormir. Repensant sans cesse à la maladie de papa. Cancer du foie ! C'est grave en plus, il a besoin d'un donneur, ce qui complique plus les choses !

J'avais trop souffert à la perte de ma mère, et vraiment je ne veut plus revivre ça ! Ok la mort est inévitable, mais on peut la repousser, et j'ai encore trop besoin de mon père ! C'est ma seule et unique famille, je n'ai que lui, le perdre serais affreux !

Les larmes viennent, et la tristesse m'envahit.

On dirait qu'il faisait ses adieux hier !

Et le malheureux ! Depuis qu'il a abusé de sa femme, celle-ci l'a calcule même pas ! D'une part, je la comprends.

RAMATOULAYE

- Cancer du foie !!!

Hurle Awa

-" Fooy wakhé, wakhal nank migui ci néguam" ( Tu parles d'où, baisse ta voix, il est dans sa chambre. )

Dis-je, Awa était venue me voir et on discutés dans ma chambre.

-OK ok ! Mais on ne peut pas le guérir ?

- Si, mais il a besoin d'un donneur !

-Le pauvre ! "Motakh deff lou bakh rek moo bakh" ( faire du bien est vraiment bien )

Dit elle la mine triste

-Oui le malheureux ! Et devine quoi ?

-Quoi ?

-J'ai rencontré Moustapha à l'hôpital, il était venu se faire un pansement, son ex lui a jeté une vase. Car il l'a annoncé qu'il ne l'épouserait pas !

- Haha, elle est féroce deh "Khana mariage force laa ? " ( un mariage est forcé ?)

-Je me suis dit la même chose, et le gars en a profité pour me dire que c'est parce qu'il m'aimait qu'il a rompu !!

Dis-je

-"Ohh mbeugel " ( Ohh l'amour ) fait attention avant qu'Alioune se doute de quelque chose !

Dit elle

-Hum ne me parle pas de lui ! Sa maladie lui suffit amplement.

-Eh toi aussi un peu de compassion !

-J'en ai, mais " Touti tokotane rek" (Un tout petit peu seulement)

Elle explose de rire

Soudain, on frappe à la porte, je me lève pour ouvrir.

-Oui Maty !

Dis je

- Excusez-moi, mais je voulais savoir si je peux descendre tôt, aujourd'hui ?

-Ah pourquoi ?

-J'ai un rendez-vous !

Je la scrute et la trouvais bien habillée.

- Ok, vas-y Alioune est dans sa chambre ?

-Euh je pense l'avoir vu sortir !

Dit elle, en levant la tête comme pour réfléchir

-Hun ok !

Elle me remercie et s'en va

-"Kii ma guiss ay thiompintansam layy dem lidieuntii" ( celle que je vois va régler ses trucs personnels)

Les Épines De L'Amour Où les histoires vivent. Découvrez maintenant