25

3.7K 221 135
                                    

Jordan 🥀

00:00

J'ouvre la porte de ma maison et j'entre. J'enlève mes chaussures et mets mes chaussons. Je monte  jusqu'à ma chambre. Je pose mes affaires sur mon lit et entre dans la salle de bain. Je me déshabille, mets les vêtements dans le panier de linge sale et pars sous la douche.

Une vingtaine de minutes plus tard, je repars dans ma chambre après m'être habillé. Je m'allonge sur mon lit et au même moment mon téléphone se met à sonner.

- Putain, qui m'appelle à cette heure ? Dis-je en râlant.

Je prends mon téléphone et vois le prénom Adayah s'afficher. Je souris et réponds.

- Je t'avais dit de dormir non ?

Adayah : J'arrive pas à dormir, tu m'as perturbé avec tes paroles, Jordan.

Je ris.

- Carrément ?

Adayah : Oui, oui. Jamais je n'aurais imaginé que je te plaisais.

- T'es aveugle alors. Tout le monde avait cramé que j'étais attiré par toi, même ma mère frère.

Adayah : Jure ? Tante Martha aussi sait que tu m'aimes bien ?

- Ouais, tu vois le dimanche où t'étais venue déjeuné avec nous ?

Adayah : Ouais.

- Elle m'avait cramé, elle m'a enfermé dans la cuisine jusqu'à ce que j'avoue.

Adayah : Choquée hein, tout le monde était au courant à part moi ?

- Tu jouais au aveugle toi aussi.

Elle rit.

Adayah : J'avoue. Bref parlons sérieusement Jordan. Tu sais que tu t'embarques dans un truc pas facile ? Je suis mère célibataire, je consacre la majorité de mon temps à Àngel.

- Et alors ? Je t'ai déjà dit que ça ne me dérange pas Adayah.

Adayah : D'accord. Au fait, t'as quel âge ?

- Vingt-cinq ans et toi vingt-deux ans ?

Adayah : Oui, bref je vais te laisser dormir, demain tu commences tôt.

- Je suis le patron, j'arrive à l'heure que je veux.

Adayah : Excuse-nous monsieur le patron. Mais je te rappelle que demain tu as deux rendez-vous importants et une réunion qui est à 9 heures.

- Putain j'avais oublié, tu seras là pour la réunion ?

Adayah : Non, je dois aller à l'école d'Àngel pour régler l'incident d'aujourd'hui, enfin celui d'hier.

- Ah d'accord, les enfants sont trop mauvais entre eux. Quand j'étais petit, j'ai vécu la même chose. Je te jure que c'est horrible, c'est pour ça que tu dois dire la vérité à Àngel.

Comme vous le savez, mon père nous a aussi abandonnés et pendant toutes mes années de collège j'ai subi de l'harcelement, des moqueries à cause de ça.

A D A Y A H Où les histoires vivent. Découvrez maintenant