43

2.6K 191 234
                                    

Ivan 🥀

Atlanta l'État de Géorgie📍

Àngel tient fermement son doudou tout en regardant le paysage à travers la fenêtre de l'Uber. Ça fait une demi-heure que nous avons atterri à Atlanta et Àngel n'a prononcé aucun mot. Il n'est pas censé être une vraie pipelette ?

- Àngel, ça va ? Pourquoi tu ne parles pas ?

Àngel : Je suis fatigué.

- D'accord, on est bientôt arrivés, tu pourras dormir.

Il ne me répond pas et se contente d'acquiescer. Je continue à conduire jusqu'à mon immeuble, je me gare devant celui-ci et nous descendons. Je prends la valise d'Àngel puis nous nous avançons vers l'entrée. J'ouvre la porte, nous entrons et prenons l'ascenseur, j'appuie sur mon étage.

Àngel : Tu habites au 5ème étage ?

- Oui.

Les portes de l'ascenseur s'ouvrent, je le prends par la main et nous avançons jusqu'à mon appartement. J'ouvre la porte et nous entrons, Àngel enlève ses chaussures et sa veste.

- Suis-moi, je vais te montrer ta chambre.

Àngel : Ok.

Il me suit jusqu'à une chambre que Lorena a décorée pour son arrivée.

- T'aimes bien la décoration ?

Àngel : Non, je préfère la décoration de ma chambre chez ma mère et chez mon père.

- Je suis ton père, Àngel !

Àngel : Non, tu es mon géniteur, mon père biologique, mais pas mon papa, maman elle m'a bien expliqué.

Je souffle, il va me rendre fou cet enfant. De toute façon, je m'en fous s'il ne me considère pas comme son père. Pour moi, ce n'est pas mon fils, c'est seulement un accident. Sa grand-mère m'a payé pour passer du bon temps avec sa mère et cette idiote d'Adayah est tombée amoureuse et a oublié la pilule.

- Je vais te laisser te reposer, on se voit après.

Àngel hoche la tête et je sors de sa chambre énervé. Je sors mon téléphone et j'envoie un message à Lorena.

Message : "La cougar"

À "La cougar" à 17h37 : "Vous pouvez venir, on est déjà arrivés."

Je remets mon téléphone dans ma poche et je pars dans ma chambre.

{...}

Lorena et Rafael viennent d'arriver chez moi, les bras remplis de cadeaux. Quand Àngel les a vus, il s'est caché derrière le canapé, il est trop peureux, frère, il me saoule.

Lorena : Àngelito chéri, ça va ? Je m'appelle Lorena, je suis ta abuela, tu te souviens de moi ? On s'était vu au mariage de Diego.

Àngel : Oui, dit-il timidement.

Lorena : Tu m'as manqué, chéri. Ta mère ne voulait pas que je te vois. Je l'ai appelée plusieurs fois pour parler avec toi, mais elle ne voulait pas.

A D A Y A H Où les histoires vivent. Découvrez maintenant