64

1.9K 125 65
                                    


Adayah 🥀

Quelques mois plus tard.


Je reprends le travail aujourd'hui. Mon travail m'a trop manqué. J'ai presque fait dix mois sans travailler, c'était trop long.

J'ai déjà préparer les enfants, j'ai allaité les jumeaux, ils sont maintenant en train de jouer dans leur parc. J'ai également préparé le petit-déjeuner d'Àngel, je le pose sur la table basse du salon et je l'appelle.

- Àngel, ton petit-déjeuner est déjà sur la table basse du salon. Tu peux aussi surveiller les jumeaux, s'il te plaît ? Ils sont en train de jouer dans leur parc.

Àngel : D'accord, mamá.

J'embrasse sa joue et je remonte dans ma chambre pour terminer de me préparer. Je m'assois devant ma coiffeuse et je commence à me maquiller.

Jordan : Adayah, t'as pas vu ma chemise noire ?

- Elle est dans la machine, Jordan. Mets ta chemise blanche, elle ira bien avec le beige.

Jordan : D'accord, merci Alma. Dit-il en embrassant ma tempe.

- De rien chéri. Quand tu auras terminé, tu pourrais préparer les sacs des jumeaux, s'il te plaît ?

Jordan : D'accord.

Il prend une chemise, s'habille, puis sort du dressing. Pendant ce temps, je me maquille, me coiffe et m'habille. Je porte une chemise blanche, par-dessus laquelle j'ajoute un corset beige, boutonné sur le devant avec de gros boutons noirs. Je complète la tenue avec un pantalon large en tissu de la même couleur que le corset, qui tombe jusqu'au sol. Pour les accessoires, je choisis des escarpins noirs et un sac à main noir.

Je me parfume, je prends mon ordinateur et descends au salon.

- Tu as finis de prendre ton petit-déjeuner chéri ?

Àngel : Oui, je me suis aussi brossé les dents.

- D'accord, ve a poner tus zapatos.

= va mettre tes chaussures.

Àngel : Vale, mamá

Il monte à l'étage pour récupérer ses chaussures. J'arrange rapidement les jumeaux,puis je pars dans la cuisine me chercher un petit gâteau pour la route. Au même moment, Jordan entre dans la cuisine et vient se coller à moi, il embrasse mon cou délicatement.

- Jordan arrête, dis-je en souriant.

Jordan : Tu me manques bébé, ça fait six mois qu'on a rien fait.

- Tu me manques aussi, j'ai envie, mais non, pas avant notre lune de miel, d'accord ?

Il soupire, je me retourne pour être face à lui. Il pose ses lèvres sur les miennes et m'embrasse de manière très tendre. Il descend ses mains sur mes hanches et me soulève pour me poser sur le plan de travail. Mes mains s'enroulent autour de son cou, il descend ses lèvres sur mon cou et un des jumeaux se met à pleurer.

Jordan : Putain... dit-il en soupirant. Encore un mois à tenir.

- Oui chéri, un mois après, tu pourras faire tout ce que tu veux avec moi.

A D A Y A H Où les histoires vivent. Découvrez maintenant