37

3.2K 232 223
                                    


Adayah 🥀


Un mois plus tard.

New-York, USA 📍

7:18 p.m

Àngel : Mamá, je peux dormir avec toi aujourd'hui ?

- Pourquoi chéri ? Tu ne veux pas dormir dans ta chambre ?

Àngel : Je veux juste dormir avec ma maman, je peux ? Dis oui s'il te plaît !

- Bon d'accord chéri, mais que ça ne devienne pas une habitude.

Àngel : Ok, merci maman !

Il me fait un bisou sur la joue et court dans le salon pour rejoindre Jordan.

Àngel : Tonton Jordan, maman a dit oui ! Je vais pouvoir dormir avec vous deux.

Jordan : Tu vois, je t'avais dit qu'elle allait dire oui.

Je continue à cuisiner et arrête d'écouter leur conversation. Depuis notre retour d'Ibiza, Jordan et Àngel sont devenus encore plus proches qu'avant. Il part même l'accompagner et le déposer à l'école. Ils ont une magnifique relation et j'aime ça. C'est trop mignon.

Je mets ma lasagne au four, je me lave les mains et prends mon téléphone. J'ai un message non lu de Stephano, il veut quoi, lui ?

Message : Stephano

De Stephano à 7:29 : "C'est vrai qu'Ivan est revenu dans ta vie ?"

À Stephano à 7:36 : "Je l'ai croisé à Ibiza, ensuite il m'a envoyé des messages pour me dire qu'il voulait  voir Àngel. J'ai bien évidemment refusé, ensuite je l'ai bloqué."

Ivan est tellement culotté. Trois jours après notre retour d'Ibiza, Ivan m'a envoyé des tonnes de messages pour me dire qu'il regrettait tout ce qu'il m'avait fait subir, qu'il voulait une deuxième chance.

Flash-back.

1:28 a.m


C'est qui la personne qui fait vibrer mon téléphone comme ça ? Je n'arrête pas de recevoir des messages et des appels. J'ai beau ignorer, mais la personne continue d'insister. Je me décide donc de prendre mon téléphone et lui répondre.

J'ouvre les messages de la personne et je sens immédiatement ma colère monter. Cet homme se fout vraiment de moi ?

De *numéro non-enregistré* à 1:27 a.m

"Adayah, c'est Ivan. Tu te demandes peut-être pourquoi je t'écris. Je voulais simplement te dire que je t'aime encore. En te revoyant à Ibiza, j'ai réalisé que mes sentiments pour toi n'avaient jamais disparu. Je regrette profondément toutes les fois où je t'ai fait souffrir et t'ai fait pleurer. Je m'excuse également d'avoir abandonné notre fils. Partir ainsi et te laisser tout gérer seule alors que t'avais à peine 17 ans était une erreur que je veux réparer aujourd'hui. Je veux également obtenir la garde d'Àngel et que vous portiez tous les deux mon nom de famille. Accorde-moi une dernière chance, s'il te plaît."

Dites-moi que je suis en train de rêver s'il vous plaît. Il a tellement de culot, c'est incroyable !

À **numéro non-enregistré* à 1:30 a.m
"Écoute-moi bien, Ivan. Moi, Adayah, je ne suis pas ta copine. On n'a pas élevé les moutons ensemble, d'accord ? Que ça soit donc la dernière fois que tu me déranges à cette heure-ci. Demain, je travaille, putain ! Tu te fous vraiment de moi, toi ? Il est bientôt 2 heures du matin et tu t'es décidé à être sentimentale ? Mais mdr, je n'ai pas le temps pour tes bêtises. Bref, donc toi, tu pars pendant 5 ans, 5 ans, Ivan. Tu me laisses seule, enceinte à 17 ans, à la rue, sans travail, sans rien. Je t'ai supplié de rester avec moi. Je me suis même mise à genoux devant toi, mais tu as préféré partir. J'ai accepté ton choix. Pourquoi vouloir revenir maintenant ? Je n'ai pas besoin de toi, Àngel non plus, d'ailleurs. Laisse-nous tranquilles !
J'étais seulement un objet pour satisfaire tes besoins, non ? Et Àngel, tu me l'as donné en cadeau, non ? Donc sa garde t'oublies mon cher, bonne nuit que la paix du Christ soit avec toi."

A D A Y A H Où les histoires vivent. Découvrez maintenant